Résonances

Le gardien franciscain, Saint-Sépulcre, Jérusalem, 2011.

Le gardien franciscain, Saint-Sépulcre, Jérusalem, 2011.

Les correspondances n’ont pas attendu le photographe pour se signaler à la conscience poétique de l’homme. Les lieux, les êtres, les formes se répondent d’une culture ou d’une époque à l’autre, où que m’aient porté mes pas et ma curiosité. Sans vouloir tout confondre, sans céder à un œcuménisme qui ne serait qu’un principe d’explication du mystérieux élan qui nous réunit dans notre quête de vérité, je reste sensible à de telles résonances. En voici quelques-unes, issues de mes expositions ou publications.